Béziers : le salon de l’automobile, « une occasion » pour les alternants du CFA

Le certificat de qualification pro “vendeur automobile” dispensé au CFA de Béziers est l’un des deux seuls dispensés en Occitanie.

À l’occasion de la nouvelle édition du salon de l’automobile, Midi Libre s’est intéressé à une particularité de Béziers : elle accueille, avec Blagnac, l’un des deux seuls certificats de qualification professionnelle (CQP) “vendeur automobile” d’Occitanie.

La formation, destinée aux bac +2, est dispensée en alternance au centre de formation (CFA) CCI Sud Formation Béziers. Elle y est née il y a une quinzaine d’années, après que les professionnels du secteur en ont exprimé le besoin. C’est d’ailleurs Michel Puech, ancien directeur des ventes à Citroën Tressol et figure du métier, qui en est maintenant le formateur référent.

Un taux d’insertion à plus de 80 %

« Certaines marques ont développé leurs propres formations mais il y a une réelle demande, explique Philippe Alonso, directeur du CFA, notre taux d’insertion immédiate est toujours au-dessus de 80 %.. » Il faut dire que ce n’est pas un diplôme comme les autres. Le CQP est une reconnaissance de capacité par une branche professionnelle, il n’est pas sous la tutelle de l’Éducation nationale. Le diplôme délivré a Béziers a donc été fabriqué sur mesure par l’association nationale pour la formation automobile (ANFA), qui le finance via la taxe destinée à la formation professionnelle.

« Le CQP évolue selon les souhaits du secteur, détaille Philippe Alonso, cela évite les écarts entre les besoins et les référentiels de formation. » Par exemple, les clients ayant plus facilement accès à toutes les caractéristiques techniques des véhicules, « le vendeur doit amener d’autres services : après-vente, technologies auxquelles on ne pense pas, etc. » De la même manière, à côté des classiques aspects juridiques, administratifs, préparation d’entretien, les alternants reçoivent des cours d’anglais technique, ou encore de gestuelle.

Et quand un événement rassemble des vendeurs de toutes marques, le CFA n’hésite pas : « Ça a un intérêt pédagogique, c’est certain. En plus la session vient de commencer, cette semaine, c’est l’occasion. » De quoi faire le plein d’apprentissages, avant que les onze jeunes concernés retournent vers leurs concessionnaires d’alternance, à Béziers, mais aussi Carcassonne, Narbonne, Perpignan ou Montpellier.