Le salon de l’automobile de Béziers a attiré plus de 12 000 visiteurs

Les nouveautés ont attiré plus de 12 000 visiteurs sur les quatre journées du salon de l’automobile de Béziers.

Ce sont près de 12 000 visiteurs qui se sont déplacés au salon de l’auto de Béziers, qui s’est achevé ce lundi au parc des expositions. « Un bon score, équivalent à celui de la précédente édition, en 2014. Il y avait foule, notamment ce dimanche. Ça a été une grosse journée, on était débordé », se réjouit Jean-Noël Cuin, commissaire général du salon organisé par Midi Libre.

350 modèles de 34 marques

Il faut dire qu’avec ses 350 modèles de 34 marques déployés sur trois hangars et un espace extérieur, cette deuxième édition présentait de sérieux atouts. « Toutes les marques représentées sur le Biterrois étaient là cette année, ce qui permettait d’avoir un éventail de l’ensemble du marché. C’est important pour un salon qui suit le Mondial de Paris. Tous ces modèles dont les gens ont pu entendre parler, ils les ont retrouvés à Béziers », se félicite Michel Anduze, secrétaire général du Conseil national des professions de l’automobile Occitanie, co-organisateur de l’événement. Le professionnel, aujourd’hui ravi, avait pourtant quelques appréhensions : « On se demandait si le public serait au rendez-vous. Le Mondial de l’automobile, organisé le mois précédent, n’a pas si bien marché. Et le début du mois de novembre s’est révélé assez compliqué pour les concessionnaires ».

Ce lundi, ces derniers avaient cependant retrouvé le sourire. Et pour cause. « Il y a 2 ans, on atteignait les 230 commandes. Aujourd’hui, on en est quasiment à 300, sans compter les ventes qui vont suivre », renseigne Jean-Noël Cuin.

Accompagnement privilégié

Dans les stands, un peu moins agités en ce jour de semaine, les commerciaux prennent le temps. « Ici, la démarche, c’est vraiment d’apporter aux clients un accompagnement privilégié, détaille Eric Rampazzo, président d’EDR automobiles, concessionnaire Fiat, Abarth, Alfa Roméo et Jeep, qui « espère atteindre les 30 commandes ce soir ». La nouvelle Fiat Tipo, « un bon rapport qualité prix pour un modèle à partir de 11 990€», a particulièrement bien marché.

Des vendeurs satisfaits

Même retour auprès des marques BMW et Mini, dont c’était le premier salon : « Avec six BMW et cinq Mini vendues, on est dans les chiffres qui correspondent à notre place du marché », soutient Dorian Guirao, directeur des ventes.

Sur le stand Citroën/DS, Bruno Dacoste, responsable des ventes, a également le sourire : « Avec 29 Citroën – dont 9 nouvelles C3 – et 6 DS vendues, on a fait mieux que les 24 véhicules de 2014, assure le responsable. On est fatigués, mais contents ».