Salon de l’auto de Perpignan : des visiteurs pris à fantasmer

Le salon de l’automobile et des mobilités poursuit sa route jusqu’à lundi, 18 heures, au parc des expositions de Perpignan.

Des belles voitures et encore des belles voitures, la recette pour attirer du monde n’est pas très compliquée. Depuis son ouverture vendredi, le salon de l’auto et des mobilités de L’Indépendant et du Conseil national des professions de l’automobile attire des milliers de visiteurs. Et les profils de ces curieux sont très différents. Des familles avec des enfants, des couples et des vrais fanas de quatre-roues, se pressent autour des nouveautés motorisées.

Dans le flot de flâneurs, beaucoup se sont déplacés pour assouvir leur curiosité. Comme Roger et Nadia, de Canohès : « On n’est pas venu pour acheter une voiture surtout qu’il semble impossible de trouver un modèle à moins de 20000€. C’est vraiment devenu hors de prix« , constate le couple. Pris à rêver d’un portefeuille illimité, ces Canouhards craqueraient bien pour un Dodge RAM. « C’est un monstre, mais ils n’ont même pas affiché le tarif. C’est sûrement pour que les gens ne s’évanouissent pas!« , s’amuse Roger.

Dans les allées, un père et son fils se prennent en photo devant les bolides les plus impressionnants. Eux aussi n’ont nullement l’intention de sortir le chéquier aujourd’hui. « On est juste là pour rêver« , fantasme Olivier, le papa, tout en immortalisant l’instant où son bonhomme de 8 ans, Thomas, pose aux côtés d’une Dodge Challenger SRT, sa préférée.  « On est fan de voitures, le petit a pris ma passion« , abonde Olivier. Bien qu’il soit comme un poisson dans l’eau, le père de famille regrette la faible présence de véhicules électriques sur le salon. « Il y a de l’hybride, mais du 100% électrique c’est plus rare. Pourtant c’est l’avenir. C’est un peu dommage car je cherche à en acquérir une mais, pour l’instant, les prix sont trop élevés« , explique cet inconditionnel. En attendant de voir ce marché s’étoffer, Olivier continue d’alimenter son album photo.

Une sorte de balade dominicale au milieu de l’odeur du plastique neuf, c’est également ce qui a motivé Sébastien à se rendre au parc des expositions. Ce Perpignanais ne devrait pas passer à la caisse en ce jour pourtant il est un adepte du changement d’automobile. D’après ses confidences, cet homme dans la fleur de l’âge renouvelle son bolide tous les huit à dix mois. « Et je dois avouer que le nouveau T-Cross et la Polo me tentent un peu. » Les conseillers commerciaux de Volkswagen n’ont donc plus qu’à sortir l’artillerie lourde pour convaincre ce gros consommateur.

Plus loin, il en est deux qui préparent activement leur achat. Michel et Christopher, de Saint-Cyprien, cherchent tout bonnement deux nouveaux joujoux. Lassés de leurs Ford Cougar respectives, ils ont envie de nouveautés. « Nous voulons assurer la transaction en novembre. Au lieu de courir les concessions, en venant ici, on peut voir tout le monde et commencer à faire notre choix. » Et les Cyprianencs ont visiblement eu un coup de coeur pour le DS7 Crossback.

Si seuls quelques visiteurs repartiront à bord d’un bolide, tous ont au moins la possibilité de rêver. Et évidemment, ça, cela n’a pas de prix.